Dunedin et les Catlins : à la rencontre de la faune sauvage de Nouvelle-Zélande

La partie la plus au sud de l’Ile du Sud n’est pas la région la plus connue de la Nouvelle Zélande, mais elle mérite le détour ! Vous y trouverez de belles plages, une côte déchiquetée, des cascades, ainsi qu’une faune sauvage riche et pas très féroce. Entre Dunedin et Invercargill, partez à la rencontre de dauphins, albatros, lions de mer, pingouins et bien d’autres. Qui sait, vous aurez peut-être la chance d’apercevoir un kiwi ?

📷 Allez voir les galeries de photos associées à cet article: Dunedin and the Otago Peninsula / The Catlins.

🇬🇧Click here to read this article in english.

🇳🇿 Cliquez ici pour revenir au menu Nouvelle-Zélande.

Dunedin

Dunedin sera le point de départ ou d’arrivée de ce road trip, selon si vous allez vers le sud ou le nord. Mais la deuxième plus grande ville de l’Ile du Sud n’est pas seulement un endroit pour faire les courses et le plein de carburant : c’est une ville très agréable avec entre autres de très nombreuses œuvres de street-art dans le centre-ville. Un circuit dédié d’environ une heure et demie vous guidera jusqu’à 30 fresques, dont certaines sont vraiment magnifiques. Plus de détails ici (lien en anglais), plan gratuit disponible à l’office de tourisme iSite.

 

 

 

dunedin-train-stationDeux autres attractions se trouvent à Dunedin : sa jolie gare (photo de droite) et, plus inattendu, la rue officiellement la plus pentue du monde ! Cette rue, Baldwin Street, se trouve dans les quartiers nord-est de Dunedin. Avec une pente maximale de 35% c’est vraiment très impressionnant de monter jusqu’en haut de la rue, à pied ou -si vous osez- en voiture. Tout en haut vous verrez une plaque commémorant la performance d’un certain Iain Clark qui, semble-t-il, a monté Baldwin Street en skateboard (!!!) en 1988 et est ainsi “entré dans l’histoire”…

 

 

 

La péninsule d’Otago

Vous pourrez facilement combiner la visite de Dunedin et le tour de la péninsule d’Otago en une journée. Sortez de la ville vers l’est, et suivez d’abord Portobello Road. Cette route superbe suit directement l’océan mais prudence: un virage manqué, et vous finiriez dans l’eau !

 

 

 

Au bout de la péninsule d’Otago se trouve le Royal Albatross Center. Plusieurs promenades guidées sont proposées (à partir de 25 dollars) pour en savoir plus sur la colonie des albatros royaux du nord qui niche ici. Personnellement je me suis contenté de profiter de la jolie vue et d’observer gratuitement ces oiseaux majestueux survoler le parking.

 

 

 

Sur le chemin du retour, prenez la route qui grimpe sur les collines de la péninsule. La vue de chaque côté est splendide.

 

 

 

Enfin ne manquez Sandfly Bay. Heureusement le nom ne correspond pas à la réalité, et sur place vous ne devriez pas trouver trop de ces satanées sandflies… mais plutôt des pingouins ! C’est un des meilleurs endroits sur l’Ile du Sud pour observer la plus grande espèce qui vit dans la région, les “yellow-eyed penguins”, “pingouins aux yeux jaunes”. Le meilleur moment pour les voir est la fin d’après-midi lorsqu’ils reviennent sur la plage pour gagner le lieu de leur repos nocturne. N’oubliez pas de rester à bonne distance, au moins 100 mètres, car ils ont peur des humains. Des bénévoles des DOC seront sur la plage pour vous rappeler à l’ordre, mais aussi pour vous prêter leurs jumelles et répondre à vos éventuelles questions.

 

 

 

Les Catlins

La région des Catlins s’étend de Balclutha jusqu’à Invercargill. Il y a tellement de choses à y voir qu’il faut prévoir deux jours pour en profiter pleinement.

Venant du nord, le premier arrêt se fera au très pittoresque Nugget’s Point. Imaginez un phare posé en haut d’un éperon rocheux, dominant des rochers éparpillés dans l’océan, des falaises énormes, et des phoques prenant le soleil sur la plage : sympa, non ?

 

 

 

Deuxième arrêt : Surat Bay. Cette plage semble largement ignorée des touristes, elle était très calme quand j’y étais, mais c’est un incontournable de la région des Catlins et un de mes meilleurs souvenirs de Nouvelle Zélande : pouvoir approcher d’énormes lions de mer. Depuis le petit parking, on met à peu près 15 minutes pour arriver à la plage. On peut y voir des lions de mer en toute saison, quand ils dorment sur le sable, reviennent de l’océan ou posent pour une photo comme celui-ci !

Sea lion, Surat Bay

Quand j’y suis allé, j’ai même vu deux petits jouer avec leur mère. C’était une sensation incroyable de se trouver si proche de ces animaux géants (un mâle peut atteindre plus de 500 kg !). Il faut simplement rester à une distance d’au moins 10 mètres pour ne pas les déranger (et aussi par mesure de sécurité), mais la présence humaine ne semble pas les perturber.

 

 

 

L’endroit le plus célèbre des Catlins est Curio Bay. Sur place vous trouverez une forêt pétrifiée tout à fait unique (visible seulement à marée basse), des lions de mer sur la plage, des pingouins et le très rare dauphin d’Hector. Si vous nagez ou faites du kayak dans la baie, ces animaux très curieux s’approcheront certainement de vous mais n’oubliez pas qu’ils sont sauvages, n’allez pas les importuner pour prendre un selfie.

 

 

 

Pas loin de là, dirigez-vous vers Slope Point, le point le plus au sud de l’Ile du Sud. A l’exception de Stewart Island (voir ci-dessous), il n’y a plus aucune terre entre vous et l’Antarctique, juste l’immensité de l’océan. Ici vous êtes plus proche du Pôle Sud que de l’Equateur !

Slope Point

Dans les Catlins, vous verrez aussi des cascades (ma préférée : McLean Falls ; Purakaunui et Matai Falls sont aussi à voir), un ancien tunnel ferroviaire des années 1900 et le phare de Waipapa Point sur une partie de la côté tellement balayée par le vent que les arbres y poussent à l’horizontale ! Enfin, la grotte de Cathedral Cave (située dans une propriété privée, entrée 5$) est également très populaire mais elle n’est visitable qu’à marée basse et je n’ai pas pu m’y rendre.

 

 

 

Invercargill/Bluff/Stewart Island

Invercargill marque la fin (ou le début) des Catlins. Contrairement à Dunedin à l’autre bout, la ville n’offre guère d’intérêt touristique. Bluff non plus : en dehors d’un selfie à côté du panneau jaune indiquant la fin officielle de la “Highway 1”, la seule raison pour se rendre à Bluff est pour prendre le bac pour Stewart Island. Je ne peux rien vous en dire car ce n’était pas sur mon itinéraire, mais cette île est notamment connue pour être le seul endroit en Nouvelle Zélande où vous auriez une chance de voir des kiwis en plein jour.

Bluff

Et voici la fin de ce road trip dans le sud-est de l’Ile du Sud. Entre une faune unique et un magnifique littoral, cette région a beaucoup à offrir et a constitué pour moi une excellente surprise. Et vous, qu’est-ce que vous en avez pensé ?

🇳🇿 Cliquez ici pour revenir au menu Nouvelle-Zélande.

2 thoughts on “Dunedin et les Catlins : à la rencontre de la faune sauvage de Nouvelle-Zélande

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s