De Cairns à Byron Bay : un mois de road trip sur la côte est australienne

C’est le grand classique des voyages en Australie : le road trip sur la côte est. C’est là, ainsi qu’à Uluru et Sydney, que la majorité des touristes se rendent… et il y a de quoi avoir envie d’en faire de même ! Depuis la Grande Barrière de Corail aux dunes de sable de Fraser Island, de la Daintree Rainforest à l’ambiance estivale de Brisbane, des kangourous sur la plage de Cape Hillsborough aux koalas de Magnetic Island, la diversité de la faune et de la flore est exceptionnelle tout au long des 2000 km séparant Cairns de Byron Bay. Suivez-moi pendant un mois avec cette suggestion d’itinéraire !

Note : si vous explorez la côte est australienne, vous finirez (ou démarrerez) très probablement votre voyage à Sydney. J’ai délibérément choisi d’achever cet itinéraire à Byron Bay car je n’ai pas passé assez de temps sur la côte du New South Wales pour pouvoir vous en parler de manière plus approfondie. Cependant, à la fin de cet article je vous présenterai deux endroits à mi-chemin entre Byron Bay et Sydney du nom de Nambucca Heads et South West Rocks que j’ai réellement adorés.

🇬🇧 Click here to read this article in english.

🇦🇺 Cliquez ici pour revenir au menu sur l’Australie.

cape-hillsborough.JPG

Avant d’entamer ce périple, un mot sur la meilleure période de l’année pour se rendre en Australie. Le nord est sujet à 2 saisons uniquement, la saison humide (l’été) entre fin novembre et début mai en général, et la saison sèche en hiver, de Juin à Octobre. C’est là que la météo sera la plus favorable, avec des journées chaudes (25 à 30°C à Cairns) et ensoleillées. Il fait un tout petit moins chaud à Brisbane à cette période (mais les maximales descendent tout de même rarement sous les 20°C) mais l’hiver y est également plus sec que l’été. En revanche, plus vous descendez vers le sud et plus la météo devient tempérée avec des hivers plus froids et des étés secs et chauds. Le meilleur compromis serait de partir de Cairns en Août/Septembre pour arriver à Sydney quelques semaines plus tard, ou dans le sens inverse partir de Sydney en Mai pour être à Cairns en Juin.

Dans cet article, je vous indiquerai pour chacune des destinations ce que je considère comme le temps minimum à y passer pour profiter au mieux de ce qu’elles ont à offrir, pour un total de 31 jours entre Cairns et Byron Bay (ce qui inclue le temps passé sur la route). Si vos vacances ne sont pas assez longues, vous devrez zapper certains des endroits de cette liste.

Cairns, Kuranda et la Grande Barrière de Corail (3 jours)

Environ 165 000 personnes vivent à Cairns… mais plus d’un million de touristes passent par la capitale du Nord Queensland chaque année. Je trouve que la ville en elle-même n’a pas grand intérêt mais son emplacement est unique : nulle part ailleurs dans le monde vous ne pourrez trouver deux sites classés au Patrimoine Mondial par l’UNESCO directement l’un à côté de l’autre (la Grande Barrière de Corail et la Daintree Rainforest) et Cairns est voisine des deux.

Parmi les choses à voir en ville, il y a bien sûr l’agréable Esplanade, avec le lagon artificiel à son extrémité sud. C’est le seul endroit à Cairns où vous pouvez vous baigner : n’allez jamais piquer une tête dans l’océan car des crocodiles marins vivent ici ainsi que partout sur la côte du Nord Queensland. C’était très étonnant pour moi de voir tous ces panneaux mettant en garde contre les crocodiles le long de cette jolie promenade côtière ! A l’autre bout de l’Esplanade, allez aussi jeter un œil à la mangrove qui se trouve là et ne manquez pas les magnifiques Jardins Botaniques un peu plus excentrés au nord de la ville, dont j’ai déjà parlé dans un précédent article.

Au nord-ouest de Cairns, Kuranda est une destination parfaite pour s’imprégner de l’atmosphère de la forêt tropicale sur une excursion d’une journée. Vous pouvez vous y rendre en voiture (ce que j’ai fait moi-même), prendre le train touristique qui serpente dans la forêt ou bien encore le téléphérique pour avoir la plus belle vue. Parcourez le chemin de la “Jungle Walk” pour admirer la végétation luxuriante, les arbres extraordinaires et voir voler des dizaines de papillons colorés. Ne manquez pas non plus les Barron Falls : cette cascade est bien plus impressionnante pendant ou juste après la saison humide lorsque le débit d’eau est le plus important, ce qui n’était déjà plus le cas lors de ma visite en Juillet.

Mais ce qui pousse autant de gens à venir à Cairns c’est bien entendu la Grande Barrière de Corail. Il existe de nombreuses options pour explorer le plus grand organisme vivant du monde. La majorité des gens (moi y compris) optent pour une excursion à la journée : la plupart des tours vous amènent sur 2 sites du récif où vous pourrez au choix plonger, rester en surface avec masque et tuba ou prendre place dans un bateau à fond transparent pour admirer les couleurs fabuleuses du corail, vous émerveiller devant les centaines de poissons et peut-être apercevoir une tortue ou un inoffensif requin de récif ! J’ai pris les photos ci-dessous avec ma vieille Go-Pro et leur faible qualité ne rend pas justice à la beauté de la Grande Barrière de Corail ; nager en compagnie d’une tortue reste l’un des plus beaux souvenirs de ma vie.

Si vous adorez la plongée, vous pouvez aussi opter pour des croisières plus longues sur plusieurs jours, avec l’avantage d’aller plus loin sur le récif à des endroits où moins de touristes se rendent. Rappelez-vous surtout que la Grande Barrière de Corail est en grand danger du fait du réchauffement climatique et de l’activité humaine, et certains scientifiques estiment même que le point de non-retour pour la préservation de cette merveille naturelle a déjà été franchi. Ne touchez pas le corail, ne vous tenez pas debout dessus et ne ramenez rien d’autre que des photos et des souvenirs !

La Daintree Rainforest (2 jours)

daintree-rainforest-cassowary-sign

Au nord de Cairns, la Daintree Rainforest est l’un des plus vieux écosystèmes au monde, avec un âge estimé entre 100 et 180 millions d’années. Elle abrite l’un des plus grands (et plus dangereux) oiseaux qui soient : le casoar. Malheureusement, la population de cette sorte d’autruche à tête bleue a diminué de manière dramatique lors des dernières décennies et on estime qu’il en reste à peine un millier à l’heure actuelle. Si les casoars venaient à disparaître, cela serait un coup très dur pour la forêt tropicale car ils jouent un rôle vital dans la dispersion des graines. Il est très compliqué de les observer dans la nature, et si par chance vous en voyez un, restez à une distance raisonnable et ne lui tournez jamais le dos. Ils ont aux pieds des griffes redoutables qui peuvent causer des blessures graves. Conduisez prudemment également car les accidents avec des véhicules sont leur première cause de décès.

Sur la route entre Cairns et la Daintree Rainforest, vous passerez par Port Douglas, un joli port touristique connu pour être un autre bon point de départ pour des excursions sur la Grande Barrière de Corail. Encore une fois, même si le cadre est enchanteur, ne vous baignez pas et ne vous attardez pas au bord de l’eau à cause des crocodiles. Peu après Port Douglas, vous trouverez sur votre gauche la très belle Mossman Gorge. Vous pouvez randonner le long de la rivière, admirez les arbres dans la forêt ou vous baigner en toute sécurité : pas de crocodiles ici !

Un peu plus au nord, la route s’arrête au moment d’atteindre la Daintree River. Seule solution pour continuer au-delà en direction de la Daintree Rainforest : prendre un petit bac qui traverse la rivière. Juste à côté, au bord d’un petit parking, 2 compagnies proposent des tours sur la Daintree River pour aller à la rencontre des crocodiles dans leur environnement. Je vous le conseille chaudement : c’est extrêmement impressionnant de s’approcher si près de ces gigantesques et terrifiants animaux (chaque année, leurs attaques causent le décès de quelques touristes imprudents en Australie). Vous verrez aussi des oiseaux tels que le magnifique martin-pêcheur et peut-être même des serpents sur la rive.

L’autre côté de la rivière marque le début de la Daintree Rainforest. La route y est sinueuse et parfois étroite, soyez prudents en conduisant. La liste de choses à voir est longue : points de vue, randonnés, plages… Je vous conseille de vous arrêter au centre d’information pour vous y procurer une carte recensant tous les points d’intérêts. Faites-en sorte de vous rendre au Cap Tribulation : cette plage mythique est sublime, même en cas de journée grise et pluvieuse comme c’était le cas lors de ma visite.
Juste après Cap Tribulation, la route se transforme en piste boueuse et il vous faudra impérativement un 4×4 pour rejoindre Cooktown plus au nord.

Ahterton Tablelands (2 jours)

Complet changement de décor ! Après la sombre et parfois effrayante forêt tropicale, les collines verdoyantes, les plaines et les lacs de la région des Atherton Tablelands à l’ouest de Cairns ne pouvait pas être plus différente et me fait penser à un paysage de campagne européenne.

C’est surtout pour ses innombrables cascades que l’endroit est réputé. Là encore, procurez-vous une carte au centre d’information d’Atherton, cela vous facilitera grandement la vie pour vous rendre d’une chute à la suivante. La plus célèbre est la cascade de Millaa Millaa où vous pourrez même vous baigner dans la piscine naturelle au pied de la chute. Voici une petite galerie photo des plus belles cascades des Atherton Tablelands.

Ne manquez pas non plus le Curtain Fig Tree. Cet arbre gigantesque est l’un des plus grands dans le nord du Queensland. Il s’est un jour écroulé contre un arbre voisin en raison du poids trop important des racines de figuiers qui ont poussé tout autour de son tronc, et qui depuis sa chute forment un véritable rideau (curtain en anglais) en-dessous de lui qui s’étend jusqu’au sol. Très impressionnant !

Après avoir exploré tous les sites naturels des Atherton Tablelands, rejoignez la côte en direction d’Innisfail puis Mission Beach, la prochaine destination de cet article.

Mission Beach (1 jour)

Mission Beach et sa voisine Bingil Bay font à mon avis partie des plus belles zones côtières du Queensland. Si comme moi vous n’avez pas eu la chance d’observer des casoars dans la Daintree Rainforest, vous aurez droit à une session de rattrapage : une population de ces oiseaux vit dans le parc national de Djiru avoisinant et ils peuvent parfois être vus au bord de la route. C’est ce qui m’est arrivé mais impossible de m’arrêter pour immortaliser ce bref instant.

Mission Beach est aussi connu pour être l’un des meilleurs endroits d’Australie pour le saut en parachute. Je l’ai fait moi-même et je peux vous assurer que le paysage vu d’en haut est fabuleux (j’ai même eu un aperçu des couleurs de la Grande Barrière de Corail au loin) et cerise sur le gâteau, vous atterrissez sur la plage, une des plus belles du pays ! Le soir, les couleurs de l’océan et des palmiers sont exceptionnelles.

Vous trouverez aussi de nombreuses possibilités de promenade dans le parc national de Djiru. L’un des chemins commence à Bingil Bay et vous amènera au sommet de Bicton Hill pour une jolie vue sur les alentours.

Enfin, impossible pour moi de parler de Mission Beach sans mentionner l’un de mes meilleurs moments en Australie : passer la nuit au camping de Bingil Bay (ou plus exactement sur le petit parking voisin, où le camping est officiellement interdit mais toléré pour une nuit d’après ce que m’ont dit des locaux). Sans la moindre pollution lumineuse, l’endroit se prête parfaitement à l’observation des étoiles et de la voie lactée, et le lever de soleil au petit matin est l’un des spectacles les plus beaux auxquels je n’ai jamais assisté.

Townsville et Magnetic Island (2 jours)

A 235 km au sud de Mission Beach, Townsville est la plus grande ville du Nord Queensland. Il y a plusieurs choses à voir en chemin, à commencer par un très beau point de vue sur Hinchinbrook Island directement au bord de la route.

hinchinbrook-island

A la traversée du village d’Ingham, prenez Fairford Road sur la droite en direction des Wallaman Falls, 50 km plus à l’intérieur des terres. C’est la plus haute cascade en un seul tenant d’Australie, avec une hauteur impressionnante de pas moins de 268m !

wallaman-falls

Si la journée est chaude, un crochet par Little et Big Crystal Creek un peu après Ingham vous permettra de vous rafraichir.

Malgré une population de 180 000 personnes, il n’y a pas grand-chose à faire à Townsville. Le long de la côte, The Strand avec ses parcs, jeux pour enfants et restaurants (qui ferment très tôt, méfiez-vous !) est une promenade agréable, et la vue depuis le sommet de Castle Hill (l’immense rocher rouge au cœur de la ville) est plutôt belle. Mais rien d’extraordinaire pour autant : la principale raison de venir à Townsville n’est pas la ville elle-même mais se trouve juste en face de vous lorsque vous admirez la vue depuis Castle Hill : c’est la proximité de Magnetic Island.

Magnetic Island

Cette île dont j’ai déjà parlé dans un précédent article offre un large panel d’activités comme le snorkelling, la randonnée ou simplement se reposer sur une de ses nombreuses plages et criques. Mais ce qui la rend si célèbre et absolument immanquable si vous voyagez sur la côte est australienne, c’est sa colonie de koalas sauvages. Il existe peu d’autres endroits dans le pays où vous pourrez approcher de si près ces animaux si mignons ! La plupart d’entre eux peuvent être vus le long de la promenade des Forts, un chemin qui conduit à d’anciens bunkers de la seconde guerre mondiale construits pour défendre Townsville et qui aujourd’hui offrent de superbes vues à 360°.

Airlie Beach et les Whitsundays Islands (5 jours)

L’endroit le plus marquant de la côte est ? Difficile à juger mais une chose est sûre : il est impossible de ne pas s’extasier devant les merveilles naturelles des Whitsunday Islands. 275 km séparent Townsville d’Airlie Beach, porte d’entrée vers cet archipel de 74 îles. J’ai également déjà décrit les différentes activités à faire dans la région dans le même article déjà mentionné à propos de Magnetic Island, en voici un résumé.

S’il n’y avait qu’une seule chose à faire à Airlie Beach, ce serait prendre part à un vol en avion au-dessus des Whitsunday Islands et de la Grande Barrière de Corail. Vous survolerez notamment Whitehaven Beach, la plage avec le sable le plus pur d’Australie, et vous aurez le privilège d’admirer le très fameux récif coralien en forme de cœur (Heart Reef) depuis le ciel. C’est relativement cher (229$ pour une heure avec GSL Aviation) mais en ce qui me concerne je ne regrette pas un instant avoir dépensé cette somme !

La façon la plus populaire d’explorer les Whitsunday Islands c’est de prendre le bateau. Il existe quantité d’options, avec différents types de bateaux (voiliers anciens ou bateaux modernes), différents types de tours (si vous préférez le calme évitez les « party boats » remplis de backpackers venus faire la fête) allant de la journée aller-retour jusqu’à Whitehaven Beach aux croisières de 3 jours/2 nuits incluant du snorkelling sur le récif coralien. C’est l’option pour laquelle j’ai opté, ne serait-ce que pour le bonheur de contempler le coucher de soleil depuis le bateau. Si vous avez de la chance et que vous voyages à la bonne période (entre mai et octobre), vous pourrez peut-être également voir des baleines. Renseignez-vous auprès d’une agence de voyage pour choisir le tour qui vous correspond le mieux.

Enfin, il y a également de nombreuses promenades à faire à pieds dans le parc national de Conway autour d’Airlie Beach, notamment un joli chemin démarrant à Shute Harbour et conduisant à Coral Beach, une plage intégralement recouverte de coraux morts.

Cape Hillsborough (1 jour)

Cape Hillsborough figure parmi ma liste de 6 trésors cachés de la côte est australienne et c’est probablement mon endroit préféré de cette liste. Je ne pense pas avoir besoin de faire beaucoup d’efforts pour vous donner envie de faire ce détour au sud d’Airlie Beach : il me suffit de vous dire qu’à Cape Hillsborough vous pouvez voir des kangourous, sur la plage, au lever du soleil. Toujours pas assez pour vous convaincre ? Je suis sûr que les photos ci-dessous suffiront.

De Cape Hillsborough à Rainbow Beach (2 jours)

Les 850 km qui séparent Cape Hillsborough de Rainbow Beach ne sont à mon avis pas les plus intéressants de cet itinéraire. Cependant, cela risque de faire beaucoup de route pour une seule journée et je vous conseille de séparer le trajet, avec tout de même quelques suggestions de choses à faire en chemin.

Rockhampton est connue pour être la « capitale du bœuf » en Australie : l’agriculture et en particulier l’élevage sont les principaux secteurs industriels de cette région, idéale pour déguster un bon steak ! Vous êtes ici presque au niveau du Tropique du Capricorne, et la côte toute proche s’appelle la « Capricorn Coast ». La route qui longe l’océan entre Yeppoon et Emu Park est jolie mais rien d’extraordinaire comparé à d’autres merveilles du Queensland. C’est aussi là que vous pouvez embarquer pour l’archipel des Keppel Islands dont j’ai entendu beaucoup de bien mais que je n’ai pas eu l’occasion de visiter.

Un peu plus au sud, vous trouverez les villages d’Agnes Water et 1770 : ce nom étrange commémore l’année où le Capitaine Cook a mis les pieds en Australie pour la première fois, tout d’abord à Botany Bay (l’actuelle Sydney) puis quelques semaines plus tard à cet endroit précis en mai 1770. Cette partie de la côte est très jolie et se prête bien au surf pour les débutants.

Enfin, Hervey Bay est connu pour être l’un des meilleurs endroits d’Australie pour l’observation des baleines. Comme j’en avais vu lors de ma croisière dans les Whitsunday Islands, je n’étais pas intéressé pour prendre part à un tour organisé et je ne peux donc pas vous en dire plus.

Rainbow Beach et Fraser Island (4 jours)

Rainbow Beach (« la plage arc-en-ciel ») doit son nom aux couleurs des hautes dunes de sable qui bordent l’océan. Du jaune au rouge en passant par l’ocre et toutes les nuances d’oranges, sans oublier le bleu de la mer et le vert de la végétation : tout le spectre est là, en particulier le soir lorsque le ciel prend une teinte violacée.

C’est aussi la porte d’entrée pour Fraser Island, la plus vaste île de sable au monde. Comme je vous l’ai déjà expliqué dans un précédent article, à moins que vous possédiez un 4×4 il vous faudra réserver un tour pour visiter Fraser Island. J’ai choisi un circuit de 3 jours et 2 nuits avec Pippies me permettant de profiter de toutes les attractions de l’île : l’eau transparente du lac McKenzie, les pétillantes Champagne Pools, l’épave très photogénique du Maheno et les hautes dunes de sable parfaites pour tester le sandboarding.

Prenez garde aux dingos sur Fraser Island : cette sorte de chien sauvage peut vous voler votre nourriture ou attaquer de jeunes enfants laissés sans surveillance. Ayez toujours un bâton avec vous pour les effrayer ! Ils font partie des tous derniers dingos de pure race d’Australie, et les chiens sont interdits sur l’île pour leur préservation.

Dingo stick, Fraser Island

Noosa (1 jour)

Après avoir regagné la terre ferme, rejoignez Noosa à 135 km de Rainbow Beach, l’un des endroits les plus pittoresques mais aussi les plus touristiques du Queensland. En raison de sa proximité avec Brisbane (à peine 2 heures de route), Noosa attire non seulement les touristes internationaux mais aussi les australiens venus passer le week-end ou leurs vacances sur la Sunshine Coast. Attendez-vous à croiser beaucoup de monde sur la plage principale et dans les boutiques et restaurants alentours !

Le point fort de Noosa c’est son magnifique parc national. Il offre d’innombrables opportunités de randonnée, notamment le très populaire chemin côtier qui offre des vues spectaculaires dans des endroits aux noms évocateurs tels que « Hell’s Gates », « les portes de l’enfer » ! C’est aussi une zone propice à l’observation des baleines entre mai et octobre et même des dauphins si vous êtes chanceux : après tout il existe bien un point de vue du nom de « Dolphin Point Lookout »…

Les Glass House Mountains et Bribie Island (1 jour)

A mi-chemin entre Noosa et Brisbane, vous remarquerez plusieurs pics aux formes étranges proches de l’autoroute : ce sont les Glass House Mountains, des restes d’anciens volcans. Un point de vue facile d’accès tout près de l’autoroute du nom de Wild Horse Mountain se prête bien à leur observation. La montée est raide mais le panorama le mérite !

Pour un point de vue différent, vous pouvez également randonner jusqu’au sommet du Mt Ngungun, l’un des pics visibles depuis Wild Horse Mountain. La vue à 360° est superbe, notamment à la fin de l’après-midi.

Non loin des Glass House Mountains, Bribie Island est une destination très populaire pour les Brisbanais qui apprécient ses belles plages. J’y ai assisté à l’un des plus beaux couchers de soleil de tout mon voyage en Australie : le ciel a successivement viré au violet, au rose et à l’orange, et le spectacle avec les silhouettes des Glass House Mountains en toile de fond était grandiose.

Brisbane (2 jours)

brisbane-sign

Brisbane est la 3ème plus grande ville d’Australie avec plus de 2 millions d’habitants. Construite autour des méandres de la Brisbane River, c’est une ville très agréable à vivre notamment grâce à sa météo particulièrement appréciable : Brisbane bénéficie d’environ 3000 h d’ensoleillement annuel, 400 de plus que Sydney et pratiquement le double de Paris ! Même en hiver (de juin à août), les maximales descendent rarement en-dessous de 20°C.

La rivière est au cœur de la ville : ses berges offrent de belles promenades appréciées des marcheurs, cyclistes ou joggers. Une manière relaxante de découvrir Brisbane consiste à prendre un ferry faisant office de transport public et notamment le City Hopper qui a l’avantage d’être gratuit. C’est une ville très verte, avec ses très beaux Jardins Botaniques, le vaste Roma Street Parkland au-dessus de la gare et surtout le quartier de Southbank. Juste en face des buildings du CDB, vous y trouverez un lagon artificiel, un joli parc, une grande roue, le musée du Queensland, le « Brisbane sign » et des dizaines de bars et restaurants aux saveurs venues du monde entier (italien, japonais, espagnol, indien, français…). L’endroit le plus agréable de Brisbane !

Faites aussi un tour dans le centre-ville et ses nombreuses rues piétonnes. Appréciez le contraste entre les anciens bâtiments et les tours modernes, et ne manquez pas l’imposant Town Hall.

brisbane-bridge-night-2

Si Brisbane est déjà belle à voir de jour, elle l’est encore plus de nuit lorsqu’elle se pare de lumière. L’éclairage des ponts est superbe et change chaque nuit, notamment celui du Story Bridge. Voici un petit conseil pour profiter d’une des plus belles vues sur Brisbane, à l’écart des zones touristiques. Rendez-vous au petit parc du nom de Wilson Outlook Reserve : situé juste en face du Story Bridge avec les gratte-ciels du CBD juste derrière, il offre une vue imbattable (photo ci-dessous).

brisbane-night-story-bridge

Le Mt Coot-tha à l’ouest de la ville est un autre endroit sympa pour apprécier la vue sur Brisbane, notamment à partir du coucher de soleil pour voir petit à petit les lumières de la ville s’allumer les unes après les autres. Mais vous n’y serez pas seuls… ne venez pas trop tard pour trouver une place de stationnement !

North Stradbroke Island (1 jour)

Une destination très courue des Brisbanais pour le week-end ! North Stradbroke Island est reliée à la terre ferme via un ferry partant de Cleveland, une banlieue de Brisbane, et circulant une fois par heure toute la semaine. Si vous venez du centre-ville, prenez le train jusqu’à la gare de Cleveland, puis un bus ou marchez 25 minutes jusqu’au port. Une fois sur « Straddie », le surnom de North Stradbroke Island, prenez un bus jusqu’à Point Lookout, à l’autre bout de l’île. C’est là que débute la magnifique Gorge Walk, un chemin côtier le long d’impressionnantes falaises offrant de très belles vues et permettant d’observer une faune variée : kangourous, oiseaux et même si vous avez de la chance baleines et dauphins.

Si possible, essayez de prendre le ferry retour à l’heure du coucher de soleil, pour profiter des couleurs du ciel depuis le bateau.

Le parc national de Springbrook et Mt Warning (2 jours)

Pour la plupart des gens, l’itinéraire touristique entre Brisbane et Byron Bay passe par les gratte-ciels, les plages bondées et les parcs d’attraction de la Gold Coast et Surfers Paradise. J’ai choisi au contraire de passer par l’intérieur des terres, où beaucoup de trésors insoupçonnés se cachent. Je vous en ai déjà parlé dans cet article.

De mon point de vue, l’attraction principale de cette partie de l’Australie s’appelle le parc national de Springbrook, qui offre superbes panoramas, cascades et chemins de randonnée. Plus bel endroit du parc : Natural Bridge, une arche naturelle et une cascade à l’intérieur d’une grotte creusée par l’érosion. Si vous venez de nuit vous pourrez même admirer les lueurs de la colonie de vers luisants qui y vit !

L’un des secrets les mieux gardés d’Australie se trouve tout près du parc national de Springbrook : Heart Pool, une piscine naturelle en forme de cœur. Serez-vous capable de la trouver sans autre indication que l’image ci-dessous ? Je vous mets au défi !

Heart pool

Enfin, pour la plus belle sur les environs, grimpez au sommet du Mt Warning (aussi appelé plus poétiquement Wollumbin, « attrape-nuages » en langue aborigène). Ce n’est pas une promenade de santé et la dernière partie s’apparente plus à de l’escalade qu’à de la randonnée mais si même quelqu’un de maladroit et sujet au vertige comme moi y est parvenu cela signifie que n’importe qui ou presque peut y arriver ! Et puis la vue à 360° au sommet est une belle récompense. Si la montée en elle-même n’est pas un challenge assez important pour vous, effectuez la dans l’obscurité très tôt le matin : de part son emplacement à l’extrême est du pays, le sommet du Mt Warning est le premier endroit d’Australie sur lequel le soleil se lève.

Byron Bay (2 jours)

Byron Bay est le tout premier endroit que j’ai visité en Australie et restera éternellement à part pour moi. Il y règne une ambiance indescriptible : le style de vie un peu hippie et alternatif de cette communauté y est sublimé par une météo parfaite et un cadre sublime. Byron Bay est un endroit à la fois apprécié des touristes, des surfeurs et des artistes, et c’est l’un des meilleurs endroits de la côte est pour se relaxer pendant quelques jours.

Parmi les choses à voir à Byron Bay, impossible de louper son mythique phare qui surplombe le Cap Byron. Vous pouvez randonner tout autour de la pointe pour profiter du paysage magnifique, en passant par le point le plus oriental d’Australie.

Si vous êtes à Byron entre avril et octobre, vous aurez de grandes chances de voir les baleines accomplir leur migration annuelle, parfois toutes proches de la côte. Là encore le meilleur endroit pour les observer est au niveau du phare.

Enfin, les levers et couchers de soleil sont sublimes à Byron Bay. Pourrez-vous deviner à quel moment de la journée les photos ci-dessous ont été prises ?

Bonus : Nambucca Heads et South West Rocks (2 jours)

Comme je vous l’ai expliqué en introduction de cet article, je n’ai pas passé assez de temps sur la côte entre Byron Bay et Sydney pour pouvoir y consacrer un article, mais je me suis tout de même arrêté dans deux endroits superbes que j’aimerais vous présenter. Tous les deux ont en commun d’être à l’écart des sentiers battus et vous n’y trouverez que peu de touristes.

Le premier s’appelle Nambucca Heads. Entre Coffs Harbour et Port Macquarie, à 290 km au sud de Byron Bay et 490 km au nord de Sydney, ce petit port possède notamment une jetée très étonnante : le V Wall. Sur une longueur de 600m, tous les rochers ont été peints aux couleurs des pays du monde entier, mais aussi avec des messages d’amour et parfois de véritables œuvres d’art. Superbe !

Montez également au sommet de la colline surplombant la côte pour accéder au Captain Cook Lookout. La vue est magnifique avec d’un côté l’embouchure de la Nambucca River (qui me rappelait un peu Whitehaven Beach) et de l’autre Shelly Beach, une plage si belle qu’elle fut élue 8ème meilleure plage d’Australie en 2017 (lien en anglais)!

Peu après Nambucca Heads, South West Rocks fut l’un de mes coups de cœur australiens. Si je devais faire à mon tour ma liste des 20 plus belles plages du pays, Little Bay dans le parc national d’Arakoon ne serait pas loin du sommet. La plage en elle-même est sublime, mais cerise sur le gâteau, vous verrez aussi des dizaines de kangourous se prélasser sur l’herbe tout autour !

Quelques chemins de randonnées longent la côte depuis la plage, offrant d’autres points de vue superbes. Si vous marchez vers le sud, une promenade de 6 km (ou 15 minutes en voiture) vous amènera au phare de Smoky Cape, très semblable à celui de Byron Bay… mais sans les touristes.

Pour finir, voici une photo de l’extraordinaire lever de soleil auquel j’ai assisté sur la plage de Little Bay, toujours le fond d’écran de mon ordinateur plus de 2 ans après et l’un de mes meilleurs souvenirs d’Australie. Assez pour vous donner envie de visiter South West Rocks ?

J’espère que cet article vous aidera à planifier vos vacances sur la côte est australienne, un voyage que vous n’êtes pas prêts d’oublier !

🇬🇧 Click here to read this article in english.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s