Souvenirs de voyage : des hauts et des bas à Bangkok

Lors de mon voyage vers l’Australie en juin 2016, Bangkok fût ma première halte pour une rapide escale touristique. Même s’il s’agissant d’un séjour assez bref, j’y ai vécu un grand nombre d’aventures inattendues, entre un début catastrophique et une fin heureusement bien plus joyeuse. Voici l’histoire de 3 jours et de dizaines d’émotions contradictoires à Bangkok, à 9800 km de chez moi.

📷 Pour plus de photos, allez voir ma galerie d’images de Bangkok.

🇬🇧 Click here to read this article in english.

Cliquez ici pour revenir au Blog.

Si vous prenez l’avion entre l’Europe et l’Australie, à moins que vous empruntiez la toute première ligne directe entre Londres et Perth inaugurée en mars 2018, vous aurez forcément au moins une escale. Elle pourra se trouver au Moyen Orient (à Doha si vous voyagez avec Qatar Airways ou Abu Dhabi avec Emirates par exemple), en Inde, en Chine ou en Asie du Sud-Est. Lorsque j’ai planifié mon voyage en 2016, j’étais partagé entre l’envie d’arriver le plus vite possible en Australie et celle de passer quelques temps en Asie, un continent que je n’avais jamais visité. J’ai finalement choisi un compromis en passant 3 jours à Bangkok.

Les dernières semaines avant de quitter l’Europe furent très compliquées pour moi. J’avais dû affronter des procédures administratives compliquées en Suisse où j’habitais, j’avais du mal à me décider entre quoi mettre dans mes bagages et quoi laisser et quoi faire de ce que je laissais, et dire au revoir à ma famille et mes amis était bien plus dur que je l’imaginais. J’étais fatigué, effrayé par ce qui m’attendait… mais en même temps très excité par ce saut dans l’inconnu et extrêmement impatient de débuter mon aventure australienne. Mon niveau de stress battait tous les records, et ce n’est qu’après le décollage de mon avion que j’ai enfin pu me détendre un peu.

Mais mon anxiété est aussitôt revenue au moment d’atterrir à Bangkok, renforcée par le fait que j’étais épuisé après un long vol au cours duquel je n’avais pas du tout dormi (je ne dors jamais en avion, je n’y arrive pas) et complètement déphasé par le décalage horaire. Je m’inquiétais de tout : et si quelque chose se passait mal à la douane ? Et si mon sac avait disparu ? Finalement tout s’est bien passé à la douane, mais mon sac lui avait bel et bien disparu.

Ce n’est que longtemps après que tout le monde ait quitté l’aire de retrait des bagages, laissant une unique valise bleue tourner en boucle sur le tapis roulant que j’ai dû me résoudre à l’évidence : mon sac n’était pas là. J’avais débuté mon aventure d’un an depuis à peine 12 heures et j’avais déjà perdu presque toutes mes affaires !

Je ne me rappelle pas avoir pleuré à ce moment-là, mais je me souviens parfaitement à quel point je me suis senti perdu. J’ai expliqué ma situation au personnel de l’aéroport et je leur ai donné les coordonnées de mon hôtel au cas où ils retrouveraient mon sac, puis j’ai quitté l’aire de retrait des bagages avec ma petite valise de cabine (qui contenait heureusement tous mes objets de valeur et quelques vêtements de rechange) et je me suis allongé sur un banc dans le hall de l’aéroport, comme un enfant qui aurait perdu sa mère. Si quelqu’un était venu me voir à cet instant pour me dire qu’un vol pour Paris s’apprêtait à partir, j’aurais pris mon billet retour sans hésitation. Mais ça ne s’est pas passé comme ça, et après m’être apitoyé sur moi-même pendant une bonne heure, j’ai fini par me dire qu’il n’y avait rien de plus que je puisse faire, et j’ai décidé de me relever et d’aller découvrir Bangkok.

Bangkok

bangkok-streetMa première impression fût la chaleur. Il faisait chaud en Suisse avant que je parte, mais rien à voir avec cette chaleur humide de Bangkok qui m’a instantanément fait transpirer. Le bref trajet entre la station où la navette de l’aéroport m’avait déposé et mon hôtel m’a semblé interminable. Pour la première fois, je n’étais pas mécontent de ne pas avoir à porter mon sac à dos ! Ma deuxième impression fût l’agitation et le bruit constants ; un ballet extraordinaire de motos, voitures, camions et tuk tuks dans les rues, et un mélange entre touristes occidentaux, vendeurs à la sauvette, moines bouddhistes ou militaires qui donnaient à Bangkok une couleur unique, différente de tout autre endroit où je me sois rendu auparavant. Je me rappelle aussi de l’odeur : celle parfois envoutante des épices dans les marchés ou de l’encens dans les temples, mais parfois aussi une puanteur infecte là où les tas de déchets s’amoncelaient.

Lors de mon premier jour, j’ai été voir le Bouddha couché de Wat Pho. Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre et j’ai été émerveillé devant cette immense statue dorée, haute de 15m et longue de 43m ! Le temple lui-même était aussi sublime, mais une violente averse de mousson s’est soudain abattue sur la ville et j’ai dû me réfugier à l’intérieur pour attendre que la pluie cesse.

La soirée fût l’un de ces moments improbables qui arrivent si souvent lorsque l’on voyage. Au moment où je me lançais dans cette aventure, l’Euro 2016 de football battait son plein en France, et ce séjour à Bangkok coïncidait avec le 8ème de finale France-Irlande. Il s’avère qu’un pub irlandais se trouvait non loin de mon hôtel, et je me suis retrouvé à passer la soirée avec des supporters irlandais et français passablement alcoolisés, puis à l’issue d’un match serré à célébrer la victoire de la France !

J’ai passé la quasi-totalité de mon second jour à explorer le Palais Royal de Bangkok. Là encore, c’était une visite exceptionnelle : la richesse de ce palais est incomparable. Quel contraste avec les labyrinthes inextricables formés par les câbles électriques à chaque coin de rue !

En fin d’après-midi, j’ai pris un train pour le nord de Bangkok où j’avais réservé une chambre dans un second hôtel, tout près de l’aéroport de Don Mueang d’où je m’envolais tôt le lendemain matin. Peu après mon arrivée, il s’est à nouveau mis à pleuvoir très violemment, rendant toute tentative d’exploration du quartier pour y trouver un restaurant impossible. Heureusement, la famille qui tenait l’hôtel m’a proposé de manger un plat surgelé dans la salle de petit déjeuner où ils prenaient leur repas. La communication n’était pas évidente mais grâce à la fille de la maison qui parlait un peu anglais, j’ai même pu apprendre quelques mots de thaï (malheureusement tous oubliés depuis). C’était une soirée chaleureuse et très agréable !

Et qu’en était-il de mon sac ? A mon retour à l’hôtel le premier soir, le réceptionniste m’avait averti qu’il avait reçu un appel de l’aéroport, l’informant qu’il avait été retrouvé à… Vienne. Quelqu’un à la porte d’embarquement aurait-il confondu Autriche et Australie ? Quoi qu’il en soit, ils me promettaient qu’il allait être expédié à Bangkok par le premier vol direct et serait ensuite amené directement à mon hôtel. J’avais peur qu’un délai aussi court ne puisse pas être respecté, mais par chance ils parvinrent à me livrer lors de cette ultime soirée, embellissant un peu plus la fin d’un séjour fait de hauts et de bas !

Bangkok, the Grand Palace

Avez-vous des expériences de voyage similaires ? Partagez les dans les commentaires !

Cliquez ici pour revenir au Blog.

3 thoughts on “Souvenirs de voyage : des hauts et des bas à Bangkok

  1. C’est vraiment pas de chance l’histoire du bagage perdu, et surtout que fait-il à Vienne ?! Le moment de stress, heureusement je n’ai pas vécu ça, et je n’espère pas que ça m’arrive un jour. Sinon Bangkok a l’air très sympa a visiter 🙂 !

    Like

  2. Que fait-il à Vienne : je me pose encore la question 😂 Gros moment de stress oui qui s’est heureusement bien fini ! Il ne me reste plus qu’à retourner à Bangkok un jour pour en voir un peu plus et dans de meilleures dispositions d’esprit ! 😊

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s