New-York, New-York

Il y a deux mois, au retour d’une semaine merveilleuse en Italie, je commençais à préparer mon prochain voyage à New-York et Washington, prévu du 16 au 24 avril. J’étais loin de me douter que le monde allait être entièrement paralysé quelques semaines plus tard… Le mot « coronavirus » venait tout juste d’apparaitre aux informations, mais personne en France à ce stade ne pouvait imaginer à quel point nous allions être si dramatiquement frappés. Rapidement, il est devenu clair que ce voyage allait devoir être annulé, ce qui semble bien futile désormais comparé à la situation horrible dans de nombreux pays et dans de nombreuses villes, notamment New-York, l’un des endroits les plus touchés au monde. Alors au lieu de m’y rendre en touriste, j’ai choisi aujourd’hui de rendre hommage à cette ville magnifique, avec cet article basé sur mes souvenirs de mon premier voyage en 2015.

📷 Pour plus de photos, allez voir ma galerie d’images de New-York.

🇬🇧 Click here to read this article in english.

Cliquez ici pour revenir au Blog.

Y a-t-il une ville plus emblématique que New-York ? J’ai essayé de chercher combien de films y ont été tournés, combien de séries se déroulent dans ses avenues ou combien de chansons ont été écrites à propos de la ville, mais la liste est interminable (regardez cette page Wikipedia par exemple, qui n’inclue que les films !). Tout le monde a déjà vu des milliers d’images de New-York, tout le monde sait à quoi ressemblent l’Empire State Building, le Brooklyn Bridge ou la Statue de la Liberté, tout le monde connait les noms de Manhattan, Harlem ou Central Park. Aller là-bas pour la première fois fut un sentiment assez curieux pour moi, un peu comme si je vivais un rêve éveillé : à plusieurs reprises, j’ai eu une impression de déjà-vu, d’être dans un lieu familier, reconnaissant des monuments que je n’avais pourtant jamais vus auparavant.

Je suis arrivé à New-York en bus le 21 juillet 2015. Je venais de Boston, où j’avais passé les trois premiers jours de mes vacances en Amérique du Nord (allez voir la galerie de photos de Boston que je viens également de publier ici). Cela m’avait déjà préparé à ce paysage de gratte-ciels, tellement inhabituel pour moi qui n’avait jamais quitté l’Europe, mais cela n’avait en rien diminué mon excitation au moment où j’apercevais la skyline de New-York pour la première fois par la fenêtre du bus.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mon hôtel était idéalement situé au cœur de Manhattan, sur la 51ème rue, proche de Times Square et de Central Park. Ce sont les deux premiers endroits où je me suis rendu après avoir déposé mes affaires. Quel contraste entre le calme (relatif) de Central Park dans l’après-midi et le trafic incessant des taxis, les écrans bruyants et les immenses affiches multicolores de Times Square le soir ! On dit souvent que New-York est « la ville qui ne dort jamais », et cette intersection mondialement connue en est la meilleure illustration. Ou plutôt était ; j’ai récemment vu quelques photos de Times Square complètement déserté, un exemple brutal et terrible montrant à quel point la vie s’est totalement arrêtée dans tant d’endroits autour du monde.

Après avoir mangé un excellent burger dans une des rues voisines, j’avais continué à marcher un peu au hasard sur quelques blocs, toujours le nez en l’air pour admirer ces immenses gratte-ciels autour de moi. Je suis finalement arrivé à un petit parc très agréable (Bryant Park), où de nombreux groupes de personnes profitaient de cette chaude soirée d’été. C’était un nouveau moment d’émotion pour moi, car c’était la première fois que je contemplais la silhouette de l’Empire State Building dépassant des immeubles au-dessus du parc, l’un des bâtiments les plus emblématiques au monde et probablement le plus beau gratte-ciel de New-York avec son architecture Art Déco.

New York, Bryant Park, Empire State Building

Je me suis rendu à la plateforme d’observation au 86ème étage deux jours plus tard, de nuit. Je dois avouer que même si le spectacle des lumières de la ville s’étendant à perte de vue dans toutes les directions était réellement spectaculaire, j’étais un peu déçu. Cela peut paraître un peu stupide dit comme cela, mais lorsqu’on est au sommet de l’Empire State Building, il y a quelque chose qui manque dans le paysage urbain : l’Empire State Building lui-même !

Après avoir testé trois lieux en tout, pour moi la plus belle vue sur New-York est depuis le sommet du Rockefeller Center, avec un panorama très différent entre le nord et le sud. D’un côté, l’immense poumon vert de Central Park, avec Harlem et le Bronx plus loin au nord, de l’autre les gratte-ciels de Lower Manhattan, avec l’Empire State Building et le One World Trade Center dépassant d’une tête leurs voisins, tels deux points de repère incontournables dans cette jungle de béton.

Construit entre 2006 et 2013, le One World Trade Center est désormais le plus haut building d’Amérique du Nord (541m de haut avec l’antenne). C’est la troisième plateforme d’observation sur laquelle je me sois rendue, et le spectacle y était encore exceptionnel : une vue à 360° sur toute l’île de Manhattan, le Brooklyn Bridge, la Baie de New-York et la Statue de la Liberté. Seul défaut comparé au Rockefeller Center ou à l’Empire State Building : cet observatoire n’est pas extérieur, et prendre des photos à travers les larges baies vitrées en évitant les reflets n’était pas chose aisée.

Impossible de parler de New-York sans mentionner les attentats terroristes du 11 septembre 2001. C’est probablement l’événement qui a eu le plus gros impact sur notre monde au cours des dernières décennies, et chacun se souviendra toujours d’où il était et ce qu’il faisait ce jour-là. Le One World Trade Center a été construit juste à côté de l’ancien emplacement des Twin Towers. La zone a été transformée en mémorial, avec deux larges bassins carrés là où les tours se dressaient. Les noms des presque 3000 victimes sont inscrits sur les parapets autours de ces bassins. J’ai trouvé ce mémorial très beau et touchant, me faisant monter les larmes aux yeux ; j’ai eu la même sensation quelques années plus tard en visitant Hiroshima.

New York, Central Park

J’ai énormément marché tout au long de ces vacances, et lors de mon troisième dans la Grosse Pomme j’ai choisi d’aller me relaxer à Central Park. Il s’avère que j’avais largement sous-estimé sa taille, et c’est sans doute le jour où j’ai finalement le plus marché ! Il mesure 4km de long sur 800m de large. 600 terrains de football pourraient y loger ! On y trouve des dizaines d’attractions : des manèges pour enfants, un zoo, d’innombrables terrains de baseball, plusieurs étangs et lacs parmi lesquels l’immense Reservoir Jacqueline Kennedey-Onassis, des musées uniques au monde tout autour tels que le Metropolitan Museum of Art… Je me suis perdu à plusieurs reprises sur les multiples chemins de promenade, parfois si profondément dans le parc que je n’entendais même plus le bruit de la circulation. Une journée entière est à peine suffisante pour faire tout le tour de Central Park !

Il y a bien d’autres endroits qui m’ont beaucoup plu à New-York et je ne peux pas tous les mentionner ici, mais je voudrais finir cet article en parlant des deux choses que j’ai le plus aimées : traverser l’emblématique Brooklyn Bridge (oui, je sais, c’est la troisième fois que j’utilise le mot « emblématique » dans cet article, mais y en a-t-il un qui soit plus approprié pour décrire ces endroits ?) et admirer la vue sur Manhattan depuis le Brooklyn Bridge Park. J’y suis allé deux fois, la première par une belle après-midi…

…la seconde lors de mon ultime soirée à New-York. Cette fois j’avais choisi d’emprunter le Manhattan Bridge, à l’heure du coucher de soleil, ce qui m’offrait une vue encore plus spectaculaire avec le Brooklyn Bridge au premier plan et la silhouette des gratte-ciels du Financial District en arrière-plan.

New York, Manhattan, Brookyln Bridge, sunset

Il y avait quelque chose d’un peu magique dans l’air lors de cette ultime nuit, alors que j’étais presque seul pour admirer ce spectacle extraordinaire. Lorsque j’ai fini par partir pour rejoindre ma chambre, j’ai su que je reviendrais un jour… reste à savoir quand exactement désormais ! Aujourd’hui, mes pensées vont vers les New-Yorkais, avec l’espoir que cette ville fantastique se remettra le plus vite possible de cette période tragique pour continuer de briller dans le futur, comme elle l’a toujours fait.

Avez-vous déjà visité New-York ? Qu’avez-vous le plus aimé ? Dites le moi en commentaires !

Cliquez ici pour revenir au Blog.

One thought on “New-York, New-York

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s