Nos amis les animaux (partie 1)

Alors que nous en sommes en plein second confinement en France, l’inspiration pour écrire à propos de voyages est dure à trouver en devant rester chez moi. A la place, j’ai décidé de publier deux articles exceptionnels avec plus de photos que de texte (encore que…) consacrés aux nombreux animaux que j’ai croisés lors de mes périples autour du monde. Voici le premier, et voici un lien vers le second dédié à la riche faune australienne !

🇬🇧 Click here to read this article in english.

Cliquez ici pour revenir au Blog.

Avant de passer à une liste de mes rencontres avec des animaux pays par pays, j’aimerais commencer par le souvenir de deux moments en particulier. Le premier fut l’an passé en Suisse ; lors d’une randonnée près de la ville de Neuchâtel où j’avais habité auparavant, j’étais soudainement tombé sur un groupe de bouquetins, avec même un petit. Incroyable !

Le second est plus ancien. En 2016, juste avant le début de mon voyage en Australie, j’ai eu une brève escale à Bangkok. Alors que je me relaxais dans un parc juste à côté du Palais Royal, je vis quelque chose bouger dans l’eau d’un petit étang. Après avoir regardé de plus près, je vis qu’il s’agissant d’un grand et impressionnant varan ! Il y en avait même un autre perché sur une branche 4 ou 5 mètres au-dessus du sol. Ces varans sont assez communs à Bangkok, mais les autorités cherchent à les capturer pour limiter leur population.

Canada

Mon premier long voyage en solo fut durant l’été 2015, avec trois semaines en Amérique du Nord. Je suis essentiellement resté dans les villes (Boston, New-York, Québec, Montréal et Toronto), mais avant de visiter Québec, je fis un bref road trip le long du Saint-Laurent jusqu’au village de Tadoussac avec un objectif : voir des baleines. Fait !

Bien plus inattendu : je suis aussi tombé sur deux serpents alors que je marchais autour de Tadoussac. Je ne sais pas s’ils étaient venimeux, donc si quelqu’un s’y connait en serpents, je suis curieux d’apprendre de quelle espèce il s’agit !

Et puis je n’oublie pas non plus cet écureuil curieux qui vivait dans les arbres derrière mon Airbnb à Montréal.

montreal-squirrel

Lors de mon second voyage au Canada en 2017, je suis repassé par le Saint-Laurent, mais cette fois sur la rive sud, dans la région de Gaspésie. J’espérais voir des rennes ou des ours, mais à la place j’ai croisé ce très mignon porc-épic

…un pygargue à tête blanche assez rare…

A bald eagle in the Gaspésie National Park

…un groupe de cormorans se réveillant au lever du soleil…

…et cette jolie (quoi qu’un peu dégoûtante) chenille !

Caterpillar, Bic National Park

A l’extrémité la plus orientale de la Gaspésie, à côté de l’incroyable Rocher Percé, se trouve une petite île du nom d’Île Bonaventure, qui est un paradis pour les ornithologues en raison de la grande colonie de fous de Bassan qui s’y trouve. Mais des dizaines de phoques peuplent aussi ses rives, comme je le découvris pendant que le bateau que j’avais pris depuis le village de Percé contournait l’île.

Cette expérience si près de la colonie reste inoubliable, mais dure à décrire : le bruit, l’odeur, les milliers d’oiseaux autour de moi… J’aurais facilement pu rester des heures à observer leur comportement très agressif.

Il semblerait que ces oiseaux aient quelques prédateurs sur l’île : alors que je retournais au bateau, je croisais ce renard pas peureux du tout.

Fox, Bonaventure Island

Lors de ce même voyage, je me rendis aussi à l’autre bout du Canada, plus précisément à Vancouver et sur Vancouver Island. Pendant le trajet en ferry jusqu’à l’île, j’eu la chance d’observer un groupe d’orques juste à côté du bateau !

Nouvelle-Zélande

Savez-vous quel animal est l’emblème de la Nouvelle-Zélande ? C’est le kiwi ! Il est pratiquement impossible d’en voir un dans la nature, mais il existe un autre petit oiseau endémique au pays, à peu près de la même taille et lui aussi incapable de voler qui s’appelle le weka, que beaucoup de touristes (moi le premier !) prennent pour un kiwi quand ils en voient un pour la première fois ! Je n’ai malheureusement pas vu de kiwi, mais voici donc la photo d’un weka !

new-zealand-weka

Le second symbole moins officiel de la Nouvelle-Zélande est le mouton. Il y en a partout ! Et ils sont bien moins durs à observer que les kiwis…

J’ai consacré un article entier à la faune de la région entre Dunedin et les Catlins, au sud-est de l’Île du Sud. Dans cette partie du pays, vous pouvez observer des albatros à la pointe de la Péninsule d’Otago, des manchots antipodes (« pingouins aux yeux jaunes » en anglais) sur une plage du nom de Sandfly Bay, et le timide dauphin d’Hector à Curio Bay.

Mais l’endroit le plus étonnant de cette zone s’appelle Surat Bay, une plage où vous pouvez approcher d’énormes lions de mer (les mâles peuvent peser jusqu’à 500kg !) de très près. Extrêmement impressionnant !

Parmi les autres animaux que j’ai croisés en Nouvelle-Zélande, il y avait cette abeille dans les champs de lavande du Lac Pukaki

Alpine Lavender Farm

…une mouette au regard féroce à Kaikoura au nord de Christchurch…

Seagull, Kaikoura

…une petite grenouille camouflée dans le sable des dunes de Farewell Spit à l’extrême nord de l’Île du Sud…

Frog, Farewell Spit

…et cette vache profitant d’une vue imbattable sur le paysage volcanique du Parc National de Tongariro à l’horizon !

View from Mount Tauhara

Hawaï

De mes premiers jours à Hawaï, je retiens notamment ces petits crabes admirant le magnifique coucher de soleil, ou ce cheval d’un noir de jais se découpant face au rivage.

Mais aussi ces adorables petits lézards sur la table du petit-déjeuner de mon auberge de jeunesse à Kona !

Les clichés habituels sur Hawaï font la part belle aux plages de sable blancs et aux palmiers ; c’est vrai, mais par-dessus tout Hawaï est un archipel volcanique, dont le sommet, le Mauna Kea, atteint l’altitude incroyable de 4207m ! A cette hauteur, il n’y a pratiquement plus de végétation, et le seul animal de bonne taille qui vit dans de telles conditions est une oie endémique qui répond au nom de bernache néné.

Nene goose, Haleakala volcano, Maui

J’ai aussi pu faire du snorkelling au milieu de dizaines de poissons de toutes les couleurs à Hawaï, mais malheureusement les photos de ma vieille GoPro ne rendent pas justice à leur beauté.

Enfin, pour ma dernière soirée sur l’archipel, j’ai eu la chance d’assister à un coucher de soleil sublime depuis une plage au nord de l’île d’Oahu, à côté de deux grandes tortues de mer qui aiment s’y prélasser. Une conclusion parfaite pour un voyage inoubliable !

Japon

Je n’ai passé que deux semaines au Japon, et principalement dans les grandes villes (Tokyo, Hiroshima, Kyoto), je n’ai donc eu qu’un bref aperçu de la faune du pays. J’ai vu plusieurs carpes Koï dans un étang à côté du sublime temple Kinkaku-ji (le « temple du Pavillon d’Or »)…

Koi carps, Kinkaku-ji, Kyoto

…des biches accoutumés aux touristes sur l’île de Miyajima (et souvent à la recherche de nourriture, gare à ceux qui ne font pas attention !)…

…et ce regroupement de petites tortues à Tokyo. Elles étaient si immobiles que j’ai d’abord cru qu’il s’agissait d’une statue, jusqu’à ce que l’une d’entre elles ne bouge !

Tortoises, Toji temple, Kyoto

Et puis j’ai aussi vu beaucoup de pieuvres, mais uniquement frites et en brochette dans des marchés de rue. Il faudrait me payer cher pour que j’ose y goûter…

Islande

Le second pays du mouton après la Nouvelle-Zélande ! Il y en avait littéralement partout, traversant parfois la route sans prêter la moindre attention au traffic.

Certains étaient particulièrement rembourrés, un must pour affronter les températures hivernales de l’Islande !

Dimmuborgir, sheep

Les phoques aussi sont particulièrement bien adaptés aux conditions météorologiques de cette partie du monde. Le meilleur endroit pour en observer est le fabuleux lagon glaciaire de Jökulsarlon.

A un moment, alors que j’étais debout au bord de l’eau, j’ai remarqué un phoque nageant droit vers moi, ne m’ayant visiblement pas remarqué. Ce n’est que lorsqu’il arriva à 2 mètres de moi qu’il me repéra, provoquant un effroi de sa part et un plongeon instantané. Quelques instants plus tard j’ai vu sa tête moustachue réapparaître une quinzaine de mètres plus loin, regardant dans ma direction et s’assurant que tout danger était écarté.

Jökulsarlon, lagoon, seal

Quelque part à l’est du pays, j’ai aussi vu deux rennes dans un pré au bord de la route. Ils sont environ 3000 à vivre en Islande ; ils furent importés de Norvège et peuplent désormais le nord et l’est de l’île.

Mon seul regret est de ne pas avoir vu de macareux, sans doute l’oiseau avec le plus joli bec (entre autres) qui soit !

Etats-Unis

Dernier pays de cette liste, mais pas le dernier en termes d’animaux rencontrés ! Pour commencer, voici une série de photos de la faune du désert de l’Ouest Américain, pour un contraste marqué avec le froid de l’Islande.

Les déserts chauds et arides du Nevada, de l’Arizona ou de l’Utah ne sont pas au premier abord les endroits les plus hospitaliers qui soient, mais beaucoup d’animaux y vivent malgré tout. Lors de mon voyage, j’ai croisé toutes sortes de rongeurs

d’énormes lézards un peu menaçants (qui s’appellent des « chuckwallas » après recherche) qui semblaient apprécier la chaleur de la Vallée de la Mort

…un troupeau de mouflons agiles aux parcs de la Valley of Fire ou de Zion (certains appréciant de toute évidence se faire prendre en photo)…

…un magnifique papillon du côté de Sedona…

Slide Rock State Park, butterfly

…et plus surprenant pour moi, une tortue ! Originaire du sud-ouest des Etats-Unis, la tortue du désert peut vivre jusqu’à 80 ans. Celle-ci avec quelques congénères était en captivité au Visitor’s Center de Red Rock Canyon à côté de Las Vegas.

Red Rock Canyon, desert tortoise

Je fus aussi surpris de croiser plusieurs wapitis au Grand Canyon, aucunement effrayés par les nombreuses voitures et les touristes autour d’eux.

Un de mes rêves était d’observer des bisons sauvages. Mission à moitié accomplie : j’en ai vu un large troupeau au loin dans une prairie à côté du Parc National de Zion, mais de l’autre côté d’une barrière donc pas exactement sauvages… A mon prochain voyage aux USA, j’irai plus au nord du côté de Yellowstone où les chances d’en voir dans la nature sont plus élevées !

Buffalos, Zion

Après le désert, j’ai pris la direction des montagnes de la Sierra Nevada, avec à nouveau l’espoir d’y voir un ours. Mon vœu fut exaucé cette fois ! Alors que je randonnais dans le Parc National de Sequoia, une femelle ours noir et son petit descendirent de la colline au-dessus de moi et traversèrent le chemin que j’empruntais, une cinquantaine de mètres au-delà du point où je me tenais prudemment. Le plus amusant dans cette histoire : la colline en question s’appelait… Bear Hill, la colline aux ours ! Un nom des plus appropriés…

J’ai suivi la côte Californienne lors des derniers jours de mon road trip, un endroit idéal pour voir phoques, lions de mer et oiseaux en tous genres.

J’ai finalement atteint San Francisco, le terminus de mon voyage. Vous avez peut-être entendu parler de la colonie de lions de mer du Pier 39 (je l’ai mentionnée dans un précédent article) ; c’est l’une des principales attractions touristiques de San Francisco, et cela reste très impressionnant de les voir allongés sur les quais ou parfois se battre pour une place !

Avant d’achever cet article, si vous visitez un jour San Francisco, ne manquez pas l’île d’Alcatraz ; il n’y a plus de prisonniers depuis longtemps, mais des milliers d’oiseaux l’utilisent pour nicher.

Lequel de ces animaux aimeriez-vous voir dans la nature ? Quelle fut votre rencontre la plus marquante avec un animal sauvage ? Partagez vos souvenirs en commentaires !

Cliquez ici pour revenir au Blog.

3 thoughts on “Nos amis les animaux (partie 1)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s